Projets

La construction d'une médiathèque

La Commune de SMARVES a pris la décision le 12 novembre 2014 de construire une médiathèque en remplacement de la bibliothèque actuelle qui, avec ses 70 m², ne répond plus aux besoins d'une Commune de 2 700 habitants. Cette médiathèque sera un élément de première importance dans l'évolution de la Commune car elle offrira à toutes ses composantes un lieu ouvert à la diffusion de la connaissance quel qu'en soit le support : papier, CD, DVD, numérique, domotique, etc.

 

La médiathèque sera accessible à tous. Elle sera un pôle de pratiques artistiques (expositions), d'animations (conférences), de médiation et de par son implantation à côté des écoles, elle fera partie du parcours quotidien de chacun dans le cadre d'échanges intergénérationnels aboutissant à un vivre ensemble dans un espace pouvant évoluer vers le "le troisième lieu".

Alors que le premier lieu figure le foyer, la famille et que le second lieu se réfère à la sphère du travail, le troisième lieu représente quant à lui un espace consacré à la vie sociale où les individus peuvent se rencontrer et discuter de manière informelle à l'image de ce qu'a pu être la place du marché ou l'église et de ce qu'incarne le café s'il subsiste encore dans nos villages.

Espace neutre et vivant où toutes les couches sociales se mêlent afin de partager des conversations et à proximité d'établissements de la vie de tous les jours, la médiathèque permettra l'accès à la culture : l'accès au livre, l'accès au multimédia, l'ouverture vers l'art, l'organisation d'événements en feront un lieu de rencontres, un lieu d'échanges, un lieu intergénérationnel.

Néanmoins, nous veillons à ne pas pousser trop loin les limites de l'offre de services variés car à vouloir trop satisfaire les besoins certes sans doute multiples, nous prendrions le risque que notre médiathèque ne soit plus la référence en matière de lecture.

 

Un projet scientifique, culturel, éducatif et social

Une étude a été menée par le cabinet spécialisé Premier Acte. Pour ce faire, il s'est appuyé sur l'audition de tous les acteurs de la bibliothèque actuelle puis il s'est projeté vers la politique culturelle voulue par l'équipe municipale en direction de la diffusion de la connaissance par la lecture sous toutes ses formes.

Consciente qu'avoir la volonté de construire un tel équipement peut être considéré comme une envie mais qu'élaborer en amont un projet culturel, éducatif et social, la Commune de SMARVES, à travers le positionnement de ses élus, considère que ce document est un élément d'importance qui pose clairement les problématiques et y apporte des réponses. C'est un document qui fait l'inventaire de l'existant, recense les besoins, analyse l'opportunité, détermine les stratégies, etc.

 

Une  médiathèque tournée vers le numérique !

Les bibliothèques traditionnelles sont des fontaines de vie pour la lecture publique. Une bibliothèque sera toujours un espace de liberté où chacun peut lire ce qu'il veut, comme il veut. Mais les nouveaux sites doivent intégrer dès maintenant les nouvelles technologies qui font déjà font partie intégrante des services de proximité aux citoyens. Oui préparons ce demain lorsque la mémoire du monde sera toute entière accessible depuis un ordinateur personnel, qu'il soit tablette, téléphone portable ou tout autre.

 

C'est pourquoi nous avons choisi le chemin du numérique, de la dématérialisation.

Outre les supports imprimés, cette médiathèque proposera d'autres supports ainsi que des ressources dématérialisées. 

 

Ce choix de réaliser une médiathèque tournée vers les nouvelles technologies implique également des choix financiers (surcoûts : câblages, équipements numériques, liseuses, tablettes, etc) qui sont soutenus par les financeurs institutionnels qui suscitent de telles orientations que nous partageons entièrement.

 

Du personnel qualifié en appui au bénévolat et au service du public

Il est d'évidence que pour faire vivre une telle réalisation, la mise en œuvre de moyens humains professionnalisés est indispensable. Le recrutement d'un personnel qualifié est programmé. Il pourra s'appuyer sur les médiatrices de la Communauté de Communes des Vallées du Clain qui dans le cadre de leurs compétences ont, entre autres missions, de faire vivre le réseau des bibliothèques-médiathèques communales. Il est nécessaire de préciser que ladite Communauté de Communes n'a pas compétence pour la construction de bibliothèques et/ou médiathèques.

Ces personnels bénéficieront du soutien déjà bien affiché de la quinzaine de bénévoles impliqués dans le fonctionnement de la bibliothèque actuelle mais qui ne peut perdurer en l'état actuel des choses.

Le concours de la Bibliothèque Départementale de la Vienne est également une réalité et demeurera.

 

Des choix techniques et environnementaux ambitieux

En ce qui concerne les choix et options techniques retenus pour la construction, l'équipe municipale est également novatrice en ayant la volonté d'aller au-delà de la RT2012 c'est-à-dire de tendre vers un bâtiment passif sachant qu'une labellisation intermédiaire était l'objectif fixé. Le niveau EFFINERGIE +  a été retenu avec comme modes de construction :

  • élévation en ossature bois habillé intérieurement et extérieurement d'un assemblage d'éléments répondant techniquement à leur destination et aux performances d'étanchéité et  thermiques attendues  

  • toiture terrasse recouverte d'une végétalisation extensive à faible entretien

  • chaufferie au gaz naturel avec à l'intérieur de chaque local des panneaux rayonnants eau chaude

  • ventilation hygiénique double flux à récupération d'énergie pour l'ensemble des locaux

  • utilisation de la domotique pour la gestion différenciée de chaque espace : luminosité naturelle,  chauffage par programmation en tenant compte des horaires d'occupation, etc

  • niveau d'éclairement obtenu par leds

L'exposition du bâtiment ne le permettant pas, la mise en place de panneaux photovoltaïques n'a pas été possible.

 

Ce choix d'aller au-delà de la RT 2012 est un choix environnemental qui a un coût mais qui se traduira  par des consommations énergétiques plus faibles. 

Montant de l'opération : 737 000 € HT

Bâtiment : 544 000 €

Mobilier, numérique, vidéo : 91 000 €

Maitrise d'oeuvre et divers : 102 000 €

 

Plan de financement :

Subvention Etat : 257 000 €

Subvention Conseil Départemental : 80 000 €

Autres subventions attendues : 247 000 €

 

A charge de la Commune : 153 000 €

Ouverture de la mairie :

Du lundi au jeudi

8h15 - 12h00 et 13h30 - 17h30

Vendredi

8h15 - 12h00 et 13h30 - 18h00